“Slava Ukraini” et pas seulement : célèbres slogans ukrainiens

Share this...
Facebook
Twitter

Des slogans et des devises non officiels existent dans différents pays, permettant de formuler de manière exhaustive l’essence même de chaque cause nationale – le Za wolność naszów i waszą polonais(“Pour votre et notre liberté”), le “Жыве Беларусь! Жыве вечна!” biélorusse (Vive la Biélorussie ! Vive pour toujours !). Le slogan ukrainien le plus populaire est “Gloire à l’Ukraine – Gloire aux héros”, qui est devenu particulièrement célèbre depuis l’agression russe. Cependant, il existe d’autres devises qui symbolisent la lutte des ukrainiens pour la liberté et l’indépendance. Des slogans auraient pu apparaître depuis plusieurs siècles ou décennies, mais toutes ces phrases révèlent la force des Ukrainiens. Nous créons des significations, les interprétons tous ensemble, jusqu’à ce qu’elles résonnent dans tous les coins du pays.

La langue a toujours été non seulement un moyen de communication, mais aussi une opportunité de réagir, rapidement et avec précision, aux circonstances et contextes des époques. Car la langue c’est aussi une arme. La langue dans laquelle les pensées de toute la nation sont formées, les significations avec lesquelles nous parlons au monde aujourd’hui – “Stand with Ukraine”.

“Slava Ukraini”

La toute première mention écrite de la phrase, bien que dans la version “Gloire de l’Ukraine”, est apparue en 1840 dans le poème de Taras Shevchenko “Au Osnovyanenko”. Et dans le poème “Enfants de gloire, enfants de gloire…” de Mykola Kostomarov en 1847, il y a les mots “Gloire à toi, Ukraine !”.

Le slogan “Slava Ukraini” est né à Kharkiv à la fin de XIX siècle et ressemblait initialement à ceci : “Gloire à l’Ukraine” – “Gloire à toute la terre !”. C’est ainsi qu’ont été salués ceux qui travaillaient pour la cause ukrainienne – par exemple, le Parti révolutionnaire ukrainien (PRU). Le slogan a commencé à être utilisé pendant la République Populaire Ukrainienne (RPU). L’écrivain et figure public Yuriy Gorlis-Gorskyi dans le roman “Kholodny Yar” a mentionné comment à la place de dire “Salut” et “Bonjour”, les kholodnoyartsi (cosaques de la République de Kholodnoyarsk en 1919-1922) hurlait: “Gloire à l’Ukraine ” – et ils ont répondait: “Gloire de l’Ukraine”. Dans sa forme moderne, le slogan s’est répandu parmi les membres de l’organisation “Légion des nationalistes ukrainiens” en 1925-1929, qui a ensuite fondé l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN). En 1941, les membres d’OUN ont approuvé les mots “Gloire à l’Ukraine” et la réponse “Gloire aux héros” comme salutation officielle.

Plus tard, les soviétiques ont interdit ce slogan, ainsi que toute manifestation d’insurgés. Il a resurgi au tournant des années 80 et 90 du XXe siècle lors des rassemblements et des manifestations pour l’indépendance de l’Ukraine en Galice, en Transcarpatie, pendant la révolution de granit à Kyiv, où des personnes de toute l’Ukraine se sont rassemblées. Dans le même temps, le slogan a été complété par les expressions “Gloire à la nation ! Mort aux ennemis !” et “L’Ukraine avant tout!”. Cette extension a été utilisée par la Légitime défense nationaliste ukrainienne (UNSO), une unité de force du parti UNA (Assemblée nationale ukrainienne). Après l’effondrement de L’URSS cette salutation était surtout utilisée par les nationaux-démocrates et les nationalistes.

Désormais, “Gloire à l’Ukraine – Gloire aux héros” est associée à la Révolution orange, à la Révolution de la dignité et à la guerre russo-ukrainienne. Le slogan est devenu le salut officiel des forces armées et de la police nationale en 2018. Il résonne aux adieux aux soldats tombés au combat de toutes les unités des Forces de défense. Les prisonniers de guerre libérés sont accueillis avec les mêmes mots chez eux.

“Gloire à l’Ukraine – Gloire aux héros” symbolise depuis de nombreuses années la lutte pour l’indépendance et sert de pont entre le passé et le présent. Selon les résultats de l’étude sociologique de 2021 “Qui sommes-nous : un portrait des Ukrainiens à travers les yeux des Ukrainiens. Partie 2” de l’Institut Ukrainien du Futur, 50% des personnes considèrent que le slogan “Gloire à l’Ukraine” est le credo des Ukrainiens modernes.

Le dicton est important à la fois pour les kholodnoyartsi du XXe siècle et pour les défenseurs ukrainiens contemporains. Avec ces mots sur les lèvres, ils vont encore au combat et meurent pour l’Ukraine. C’était notamment le cas du prisonnier de guerre ukrainien Oleksandr Matsievsky qui a prononcé le slogan “Gloire à l’Ukraine” avant d’être abattu par les Russes.

“Les Héros ne meurent pas”

L’expression est née pendant la Révolution de la Dignité. Le 21 février 2014, c’est avec les mots “Les héros ne meurent pas” que les héros des Cent Célestes, morts pour l’avenir européen de l’Ukraine, ont été accompagnés pour leur dernier voyage. Les événements honorant les manifestants tués par le régime criminel de l’ex-président Viktor Ianoukovitch ont été appelés “Les héros ne meurent pas”. Le slogan est également entendu lors des adieux aux soldats ukrainiens morts pendant la guerre russo-ukrainienne.

Le dicton continue : “Les héros ne meurent pas – mais leur ennemis si.” On ne sait pas exactement quand elle est apparue pour la première fois, mais cette phrase est aussi aperçue dans le texte de la chanson du même nom du groupe “Persha Liniia” en 2015.

“Vive l’Ukraine libre”

L’expression est née chez les paysans ukrainiens pendant la lutte contre les bolcheviks. Ces mots ont été écrits sur des affiches, les dirigeants du mouvement insurgé ont conclu leurs discours avec eux, soulignant ce pour quoi les Ukrainiens se battent.

En 1968, le prisonnier politique Vasyl Makukh s’est immolé à Kyiv, protestant contre la russification de l’Ukraine et l’invasion par l’Union soviétique de ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Un homme en feu a traversé le centre de la capitale et a proclamé : “A bas les colonisateurs ! Vive l’Ukraine libre.” Cette affaire est devenue le premier acte d’abnégation contre l’oppression nationale dans l’histoire moderne de l’Europe.

Aujourd’hui, les dirigeants étrangers terminent leurs discours de soutien à notre peuple par le slogan « Vive l’Ukraine libre ». En particulier, ces mots ont été entendus lors de la salutation du président polonais Andrzej Duda le jour de l’indépendance de l’Ukraine en 2022. Parfois, au lieu de “libre”, on dit “indépendant” ou “autonome”, mais tous ces mots font référence à la liberté de notre pays.

“Notre Père est Bandera”

En 2020, la chanson “Notre Père est Bandera – Ukraine est mère” est apparue sur le réseau, chantée par des diplômés de l’Université nationale Yuri Fedkovich à Chernivtsi.
La composition, interprétée pour l’anniversaire de Stepan Bandera, est devenue une tendance sur Tiktok. Selon les chanteurs, ils l’ont entendu pour la première fois par le père Anatoliy Zinkevich, abbé du centre spirituel de la Sainte Trinité Danylo Halytsky OCU à Ternopil.

En même temps, les folkloristes soulignent que la composition est similaire aux chansons de l’UPA, en particulier, la mélodie rappelle “Oh, dans la forêt, dans la forêt, sous un chêne vert, il y a un résistant grièvement blessé .” En 2021, “Notre Père – Bandera était le titre le plus recherché sur YouTube, et en 2022 – il est devenu l’un des symboles de la lutte des Ukrainiens contre les envahisseurs russes. Cette composition est un exemple de la création moderne de chansons qui deviendront plus tard des chansons folkloriques.

Le dossier est préparé par

L'auteur du projet:

Bogdan Logvynenko

Auteure:

Maryna Kulinitch

Rédactrice en chef:

Natalia Ponedilok

Rédactrice:

Lesia Bogdan

Éditeur photo,

Photographe:

Yurij Stefaniak

Responsable de contenu:

Yana Rusina

la collecte des données:

Vitali Poberejny

Maryna Kovalenko

Traductrice:

Khrystyna Gabuzian

Éditeur de traduction:

Mykyta Sobko

Coordinatrice de la traduction:

Olga Gavrylyuk

Suivez l'expédition