Sans Modèles

Art
Fermes
Poltavchtchyna
9 septembre 2018 17:16
240

Le village Panasivka est situé sur le ravage gauche de la (rivière) Psel – région de Myrgorod, Poltava. Il est difficile de trouver ce village sur la carte et c’est encore plus difficile d’y arriver. Il y a seulement 90 habitants. Il semble que Panasivka n’a rien de quelque chose intéressant, jusqu`après avoir remarquer en se promenant dans le jardin avec les sculptures des héros antiques. Dans ce moment on se jeter dans l’antiquité à la Poltave.

1

Pres de la plaque qui porte le nom de village «Panasivka» flotte drapeau ukrainien. C’est un point de repère qui signifie que le sculpteur et l’artiste Valeriy Yermakov habite là-bas. Cette personne est inconnue entre autres, mais c’était son choix conscient. Après la mort de sa femme il vit seule dans une cabane où tout a été fait à la main. Le jardin ici est unique –le sculpteur expose sa propre création et transforme la cour du bâtiment dans une galerie en plein air.

Le maitre semble être heureux d’accueillir les visiteur inattendu, parce qu’au premier mot il nous appele entre chez il.

– Oh, la voiture avec du pain est passée! Manquer là cette foi, mais ça ne fait rien – la semaine prochaine il y aura un autre. Il me reste un petit peu.

Le pain est livré une fois par semaine. Du village autrefois grand, Panasivka a transformé en un petit village. Valeriy est le plus jeune de tous les habitants. Il a seulement 79 ans.

Une femme est plus qu’une muse

Valeriy habit à Panasivka pendant déjà 11 ans.

Avant il a habité à Poltava, mais sa femme voulait deplacer là où elle pourrait avoir un jardin. Valeriy ne cache pas le fait – il a fait tout pour plaire à sa femme bien-aimee.

Tout était comme elle voulait

Le sculpteur admis que sa femme n’était pas sa muse, comme il est d’usage dans les cercles artistiques. Elle était plus haute que ça. Elle ne m’a empêché pas – elle m’a donné une possibilité de créer. L’artiste sait très bien la prix de cette liberté. Valeriy se souvient du tandem créatif avec grande gratitude – il ne cache pas la tristesse et la douleur de la perte:

— J’ai consulté avec elle toujours quand j’avais besoin d’un regard frais. Elle pouvait dire – c’est bon ou c’est pas bon. Puis, elle m’a conseillé faire “Vakula” (с`est un personnage d’une œuvre littéraire intitulée la nuit avant Noël de Mykola Gogol – note du traducteur). Elle a vu une image dans le magazine – et je l’ai fait. Pas de problème. C’est très dur sans elle…

De dieux grecs à personnages du Gogol

Valeriy se souvient souvent de la sculpture qui représente un personnage du Gogol – Vakula. Celui qui est emblématique pour sa créativité autant versatile et multifacette que son héro. L’artiste a une histoire à ce sujet.
Il dit une fois qu’un garçon est arrivé au village pour prendre les mesures.

…et sa mère dit:
— Pourquoi on fait un diable de lui?
— Non, non! C’est ne pas le diable, c`est Vakula!

Parmi ses autres œuvres on trouve une sculpture de la femme avec les cheveux bleus. Elle ressemble à une sirène.

— Je ne sais pas qui est-elle. On dit c’est une sirène, autres disent – Nymphe. Je ne discute pas.

Il y a aussi un dieu grec dans ce jardin. Valeriy raconte une histoire de cette sculpture:

— Il est né à Olimp, ou le Zeus démure. Dieu-mère elle l’a abandonné, mais il est devenu un favori parmi les dieux. Puis, il a essayé de rivaliser avec Apollon dans une compétition de musique , mais il a perdu. Apollon, étant un dieu plus fort, a pris ses oreilles et les a dévissées donc ils ont ressemblé celles d’âne. Il s’est vexé et est allé dans la forêt pour jouer à la flûte. Il joue mieux maintenant.

Secret de la créativité

L’artiste ne cache pas le secret du technique – s’il y a un bon instrument – les mains seront bonnes aussi. Il utilise seulement un couteau tranchant, autrement la coupe ne sera pas précise. Valeriy n’a pas d’éducation spéciale. il a suivi les cours gratuits pour amateurs. Mais il n’a jamais resté là trop longtemps car il manquait de patience. Surtout il apprenait grâce au magazines.

Le sculpteur nous à invité chez lui: à l’intérieur il y avait beaucoup de verdure – c’est un héritage de sa femme et il prend soin des plantes. ВLes sculptures et les peintures sont partout. Il`ouvre une oeuvre inachevée tenant dans le coin. Valeriy attend l’hiver pour travailler sans pauses et finir les choses en suspens.

— Voici l’Amour tenant des flèches. Ce sera la sculpture de 2 mètres de haut ou encore plus. j’aime beaucoup la mythologie – j’y prends les images et l’inspiration.

10

Mais il n’a pas beaucoup de livres. Il n’y a qu’un grand volume noir de la Bible sur la table.

— Je n’ai jamais voulu avoir la bibliothèque à la maison – elle a besoin d’espace. Je vais toujours à la bibliothèque municipale ou je lis beaucoup de littérature sur des questions techniques.

11

Il collecte plutôt les magazines et les journaux. il n’a pas de modèles – tout ce qui il crée est une image recueillie des coupures:

— Ici j’aime seulement le nez, ici – grands yeux. donc je prends le nez grec pour Vénus sans mains et fais à ma manière.

C’est la même chose avec le corps de la sculpture: il regarde les images dans les magazines, il choisit ce qui lui plaît et il mesure valeur moyenne et le coefficient.

L’art – pas à vendre

L’artiste ne vendre pas ses sculpteurs et ses peintures. Il ne veut pas, il dit:

— J’étais aux expositions et à la foire Sorochynskiy (с`est la foire en Ukraine bien connu – note du traducteur). Je n’ai aucun désir pour ça. Quant-à-moi – c’est mesquin. Je donne beaucoup d’énergie aux œuvres, je travaille avec ferveur – c’est pourquoi je ne peux pas les vendre à vil prix. Et personne ne les achètera si cher.

Il a récemment donné ses œuvres à l’école et à l’église. Personne ne connaît ni sa personnalité ni ses sculptures:

— Je ne fais pas de promotion –je n’a raconté tout ça que vous. Peut-être parce que je vis seul.

Il ne manque pas d’autocritique – il est honnête de son erreur et besoin d’amélioration:

— C’est une Mavka de “Chanson de la forêt”. Je l’ai entendu une fois – elle m’a profondément touché! Maintenant beaucoup de réalisateurs qui faire filment sur ce sujet. Et je voulais aussi faire quelque chose. Je sais – ce n’est pas une réussite… je veux la refaire, pour qu’elle soit plus gracieuse – çe n’est pas exactement ce qu’il me faut. il y a longtemps que je l’ai faite de pâte à modeler, puis elle a fondu sous le soleil. Alors, je l’ai refaite en ciment et maintenant elle est en sécurité.

Il y a une chose – le sculpteur a besoin du temps:

— Donne moi plus de temps – et je ferai tout (il dit en montrant une oeuvre inachevée).

18

Il s’émeut pour les bois de chauffage qui est trop cher pour lui. il est forcé de le préparer par lui-même. Ça exige beaucoup de temps. Pendant ce temps le puits est est cassé – tout besoin de réparations.
Mais Valeriy restait calme:
— C’est pas grave, peu à peu.

Les détails sont très importants

 

Il appelle ses ouvres – peinture de salon. Il ne s’offense pas, quand ils ne tiennent pas compte et sous-estiment cette manière. Au contraire, il dit c`est une base de la maîtrise:

— Picasso, par example, celui qui était cubist – ses premières peintures ont été faites a genre de XVIIIe siècle. С’est-à-dire, avant de faire apparaître on doivent apprendre à peindre académique. Il pourrait faire ça bien.

Valeriy dit honnêtement – il n`aime pas le cubism: il veut les gens que regardent ses œuvres seraient amusés et trouveraient des similitudes avec la vie. Il souligne ses inconvénients aussi: il n`y a pas de la volume et luminosité a ses peintures. à la fin, il partage son point de vue sur l’art.
À la fin, il partage son point de vue sur l’art:

— Je mélange les couleurs beaucoup – ç’est ma faiblesse et je travaille dessus. il faut peindre beaucoup, mais je le fais rarement. Avoir un feu dans les yeux! Maintenant ma passion est la sculpture, et je le fais bien. Bientôt ce sera le chef-d’œuvre!

Vous devez aller plus loin dans votre activité, remarquez les details. Pour moi tous les détails de la vie sont importants.

Valeriy nous montre son autre peinture. l’inscription est très intéressante: je ne suis pas seul jusqu’à vous soit avec moi – les arbres, les oiseaux, les ciels. Avant, l`amour pour sa femme était sa devise. Maintenant – cette phrase. Il dis – être seul – ce n’est pas facile, quand tout ce que tu as – les sculptures.

Comment nous avons filmé

Au sujet de notre visite, héros de cette histoire, un drone ci-dessus Panasivka et Académie ukrainienne de leadership à Poltava – regarder notre videoblog!

Le dossier est préparé parAuteure:Natalia KutscheryavaAuteur:Bogdan LogvynenkoRédactrice:Tetiana RodionovaPhotographe:Serhij KorovajnyjOpérateur caméra:Dmytro OchrimenkoOpérateur caméra:Pavlo PashkoMonteur:Alexandr LegostaevMonteur:Mykola NosokRéalisateur:Mykola NosokIngénieur du son:Pavlo PashkoProducteur:Natalka PanchenkoÉditrice vidéo:Karina PiliuginaÉditeur photo:Oleksandr KhomenkoAssistance:Tetyana PasichnykTraduction:Maria Kovalchuk

9 septembre 2018 17:16